Budget 2017

Faits saillants budget 2017

Budget 2017 – Les faits saillants 

Croissance

Le budget 2017 de la Ville de La Pocatière, au chapitre des revenus et dépenses, sera de 8 512 939 $, en croissance de 2,67 % par rapport à l’exercice budgétaire 2016, un effort appréciable compte tenu des nombreuses obligations que sont les nôtres, de la perte récurrente de revenu imposée par le gouvernement et le maintien de la qualité des services offerts à notre population. 

Taxes foncières

Le taux de la taxe foncière générale pour le résidentiel diminue de 0,105 $ sur le 100 $ d’évaluation pour s’établir à 0,94 $/100 $ d’évaluation comparativement à 1,045 $/100 $ d’évaluation en 2016. Cette baisse a pour but de contrer la mise en vigueur du nouveau rôle d’évaluation 2017-2018-2019. En ce qui concerne le taux de la taxe foncière sur les immeubles non résidentiels, il passe de 1,545 $/100 $ d’évaluation à 1,44 $/100 $ d’évaluation. D’autre part, puisqu’on observe une hausse de la valeur moyenne des propriétés de près de 10,07 %, le compte de taxes moyen sera en hausse de 1,32 %, soit environ 30 $ par résidence familiale moyenne. La valeur moyenne des immeubles résidentiels sera de 156 300 $ comparativement à 142 000 $ au rôle précédent.

Taxes spéciales

Nous prévoyons une hausse des taxes spéciales reliées aux emprunts effectués pour le développement domiciliaire, les véhicules et les bâtiments municipaux; toutefois une diminution s’applique pour le Centre Bombardier. Globalement, les taxes spéciales augmentent de ,02 $/100 $ pour passer de 0,165/100 $ à 0,185 $/100 $.

Taxes de services (eau, égout, matières résiduelles et usine de filtration)

Pour équilibrer son budget, la Ville annonce une hausse de la taxe de service relative à l’égout qui passe de 130 $ à 148 $. La taxe de service pour l’eau est maintenue au même taux qu’en 2016. Les taxes de service relatives aux matières résiduelles ainsi qu’à l’usine de filtration ont quant à elles diminué. Elles passent respectivement de 180 $ à 170 $ et de 48 $ à 30 $.

En résumé

Parmi les principales charges financières pouvant expliquer la hausse du budget 2017 et les taux de taxes établis, on note les élections, l’accroissement des frais de financement à la suite des améliorations apportées aux bâtiments municipaux, au réaménagement de la route 230 et à l’achat d’un camion écureur pour les Services techniques. 

De plus, la compensation tenant lieu de taxe foncière versée pour les immeubles parapublics n’a pas encore été augmentée cette année. 

Pourcentage du budget consacré à la dette

La part du budget consacrée au remboursement de la dette s’établit à 11,39 %, comparativement à 10,11 % en 2016. 

Plan triennal d’immobilisations

Le plan triennal d’immobilisations prévoit des investissements totaux de 3 872 901 $ pour les années 2017, 2018 et 2019. En 2017 seulement, nous prévoyons un montant de 1 802 901 $ qui sera particulièrement consacré à des travaux sur les infrastructures d’aqueduc et d’égout sur la base des priorités établies au plan d’intervention et à des aménagements aux infrastructures et espaces récréatifs. Des montants seront aussi consacrés au renouvellement du système de communication téléphonique, ainsi qu’au remplacement des équipements informatiques et à l’achat d’équipement au service de l’hygiène du milieu (aqueduc et égout). 

Conclusion

Réalisé avec rigueur et professionnalisme, la Ville de La Pocatière est fière de vous présenter son budget 2017. Il prend en compte, non seulement ses activités courantes, mais aussi les actions lui permettant de se projeter dans l’avenir. La démarche de planification stratégique qui s’amorce en est un bel exemple. Il en est de même avec la révision du plan d’urbanisme et de développement stratégique des terrains récréatifs de la Ville. Permettez-moi de remercier chaleureusement tous les membres de l’équipe municipale qui ont grandement contribué, par leur expertise et leur dévouement, à la préparation de ce budget. 

La Ville de La Pocatière entreprend donc l’année 2017 avec un budget équilibré et répondant à ses engagements et obligations.